Quelle place occupe le blogging dans le référencement ?

Le blogging est une activité qui est aujourd’hui très appréciée pour de nombreuses raisons, notamment pour la grande liberté éditoriale qu’elle offre. Il s’agit d’une stratégie de communication digitale qui occupe une place importante lorsqu’on parle de référencement. Quelle est donc cette place ? On en parle dans cet article.

Le blogging pour améliorer sa visibilité

La mise en place d’un blog professionnel est l’une des stratégies les plus utilisées pour booster la visibilité d’une entreprise sur internet. Notons que la base même de toute bonne stratégie de référencement naturel est la création de contenus pertinents comme nous le rappelle si bien l’agence LeadContent.io . On peut parler alors de l’inbound marketing. C’est notamment cela que vous aide à faire le blog en vous permettant de publier des articles de qualité.

L’utilisation de mots-clés correspondant au secteur d’activité dans lequel vous vous trouvez est requise ici. Ce sont en effet ces mots-clés qui seront utilisés par vos potentiels clients dans leurs requêtes. Il est essentiel de noter que le choix des mots-clés a une importance capitale. Les résultats de recherche  sont affichés par le moteur de recherche Google en fonction des mots-clés.

Le blogging pour améliorer le maillage interne

Le blogging est également un excellent moyen pour améliorer son maillage interne. Comme l’expliquent les professionnels de l’agence LeadContent.io, le maillage interne est une stratégie dont l’importance n’est plus à démonter lorsqu’on parle de référencement naturel. L’objectif est de créer des liens qui orienteront l’internaute vers des pages stratégiques de votre site web. Lors de la création de ces liens, il faut veiller cependant à les insérer le plus naturellement possible dans les textes. Autrement, Google risque de pénaliser la page sur laquelle se retrouvent les liens en question. C’est en cela que la création d’un blog peut être utile. Lors de la rédaction du contenu d’un blog, il est bien plus facile de faire du maillage interne. Le blog sera conçu de sorte que certains liens soient pointés vers des services, des produits ou même des catégories que vous souhaitez mettre en exergue.

Le blogging pour générer des backlinks

La génération de backlinks est également une stratégie de SEO qu’un blog peut vous permettre de développer. Pour cela, il faut bien évidemment veiller à ce que le blog soit bien travaillé et optimisé. Pour cela, faites appel à des agences spécialisées. Lorsque les articles rédigés sur le blog sont intéressants, les liens se créent de manière spontanée, augmentant ainsi les chances que le blog soit jugé pertinent par Google.

 

A quoi reconnaître le meilleur outil de veille tarifaire ?

La veille tarifaire occupe une place importante dans le domaine de l’e-commerce. Toutefois, face à la multitude de contenus disponibles, il est possible de se perdre. Avec de bons outils, vous pouvez surveiller parfaitement les prix sur le marché. Voici les astuces simple et pratique pour reconnaître facilement les meilleurs outils de veille tarifaire.

Continue reading « A quoi reconnaître le meilleur outil de veille tarifaire ? »

Pourquoi un espace collaboratif entreprise ?

 

Plus favorable à la collaboration qu’au cloisonnement, l’espace collaboratif se présente comme une réelle alternative à la configuration traditionnelle de l’espace de travail. Son attrait réside dans l’équilibre prôné entre productivité et détente. Voici pourquoi il est important d’opter pour un espace collaboratif.

Les avantages d’un espace collaboratif en entreprise

Au regard de son fonctionnement, un espace collaboratif entreprise  a  de nombreux avantages. En fait, ce cadre rend faciles la coordination et le travail entre les collaborateurs. Ceci est possible grâce à la connexion qui est créée entre eux et le partage des documents et informations : contacts, tâches, bases de données, etc. De plus, il rend fluide la communication au moyen d’applications collaboratives telles que  le chat, la visioconférence, les emails, etc.

Il faut par ailleurs noter que l’espace collaboratif entreprise sécurise et fiabilise les données en rendant leur accessibilité plus fluide et traçable. L’accessibilité  est possible à travers une mise à jour régulière des applications, informations et outils collaboratifs. Ces différents avantages révèlent à quel point il est important de mettre en place un espace collaboratif dans son entreprise. Toutefois, pour toucher du doigt le bien-fondé, il est bien indiqué de vous présenter les principes de bases de cette méthode.

Espace collaboratif : un véritable atout pour votre entreprise

Pour mettre en évidence l’essence d’un espace collaboratif pour entreprise, trois concepts sont à retenir.

Un espace respectueux de l’intimité de chaque collaborateur

Le fait de mettre les collaborateurs à l’abri des distractions et interruptions désagréables est une bonne démarche. Cela nécessite en fait des cadres adaptés comme des endroits calmes, des pièces silencieuses, etc. Dans cette démarche, il faut par ailleurs penser à des espaces qui sont susceptibles de respecter les limites physiques de chaque collaborateur. Le fait est qu’il n’est pas productif de forcer la proximité. L’idéal, c’est de penser un espace favorable à l’épanouissement et à la collaboration entre salariés.

Une diversité d’espaces de travail

Ce principe vous appelle à offrir plusieurs types d’espaces à vos collaborateurs. Des salles de réunion à formes et tailles variées, des espaces de détente, des pièces de repos, des espaces de réunion informels… seront absolument nécessaires. De ce fait, l’espace collaboratif permet de s’adapter à la personnalité de chacun et de respecter les individualités. C’est si bénéfique pour vous car l’objectif n’est pas l’assimilation et la pensée, mais le partage d’idées et l’échange des avis divers. Vous trouverez certainement bon nombre d’idées sur makeyournews .

Des outils de travail favorables à la mobilité et à l’échange

Pour contribuer efficacement à la mobilité et encourager l’esprit de collaboration, il est nécessaire de fournir au personnel des outils de travail adéquats. Il s’agit ici d’équipements utiles, pratiques, légers et facilement transportables qui favorisent la mobilité. D’ailleurs, il est recommandé de s’équiper d’outils digitaux connectés favorables à la coopération entre collaborateurs. Aujourd’hui, il existe plusieurs variétés d’interfaces coopératives professionnelles qui permettent de sauvegarder les données de l’entreprise. Ce dernier principe se veut être un moyen de faciliter l’échange de données, de tâches et de calendriers d’équipe.

 

Logiciel R : utile pour réussir ses analyses statistiques ?

Les analyses statistiques sont souvent fastidieuses et pour cela, elles sont réservées aux analystes professionnels. Ainsi, plusieurs outils numériques dont le logiciel R ont été créés pour faciliter le traitement des données statistiques. Ce logiciel R est-il vraiment utile pour les analyses ? Peut-il traiter des données variables de grands volumes ? Dans la suite de cet article, vous aurez des réponses à ces différentes questions.

Le logiciel R : un outil d’analyse statistique incontournable

Le logiciel  R  est un outil conçu pour une analyse statistique fiable. Il dispose d’une grande diversité de fonctions statistiques. Ainsi, le logiciel rend plus flexibles les calculs de données complexes afin d’optimiser vos opérations de tests statistiques. Par ailleurs, le logiciel R accélère le traitement des données statistiques. Ainsi, il est utile pour traiter les big data (données en grand volume) via toutes les méthodes statistiques possibles en quelques clics seulement. En outre, pour faciliter l’accès et l’utilisation du logiciel R à tous les membres de la communauté des analystes et statisticiens, il est doté d’une interface simple à prendre en main.

Le logiciel R : un outil d’élaboration de graphiques

Le logiciel R est doté d’une interface performante et d’excellents outils graphiques. Avec ce  programme, vous pouvez produire facilement des graphiques qui représentent les résultats de vos analyses. Les graphiques produits sont paramétrables et conservables dans un fichier dans le logiciel. Vous pouvez donc explorer et visualiser facilement et rapidement vos tests statistiques.

En outre, le logiciel R est un outil d’organisation des données statistiques. Il permet d’organiser et de présenter les données traitées selon leur nature (données variables ou non) sur une table. Aussi, le logiciel R est complètement gratuit et disponible en open source. Son code est donc téléchargeable et modifiable. Vous pouvez l’utiliser comme bon vous semble pour créer un tableau statistique.

Le logiciel R : un outil de programmation

Avant d’être un outil d’analyse statistique, R est un langage de programmation interprété. Ainsi, son langage fera objet d’une interprétation par un autre programme. R regroupe des particularités de branchements conditionnels et autres qui permettent à son utilisateur de faire appel à des fonctions préexistantes ou de programmer de nouvelles fonctions.  Le logiciel R est également un outil multiplateforme. Il s’adapte à plusieurs systèmes d’exploitation dont Windows, Linux et Mac OS X.

En conclusion, le logiciel R, de par son interface, ses caractéristiques et ses fonctions, est utile pour réussir les analyses statistiques.

 

Logistique du dernier kilomètre : comment rendre cela plus agréable ?

La gestion du dernier kilomètre constitue l’une des préoccupations majeures des entreprises commerciales en matière de logistique. Chaque année, elle connaît une hausse considérable tant au niveau du  coût que des ressources matériels à mobiliser. Et avec les nombreux enjeux qu’elle implique, il devient indispensable pour les acteurs concernés de penser des solutions pour la rendre plus agréable. Pour cela, les logisticiens ont pu définir des stratégies qui permettent d’optimiser la logistique du dernier kilomètre. On en parle dans cet article.

La location d’entrepôt de stockage

Le coût de la   logistique du  dernier kilomètre augmente d’environ 10 % chaque année en France.  Il faut souligner que les enjeux logistique du dernier kilomètre sont tels qu’il est nécessaire de repenser la gestion. Ainsi, la location d’entrepôts de stockage apparait comme une alternative simple pour disposer d’un endroit sécurisé en périphérie des villes. Cela permet de stocker les marchandises près de leurs destinations finales. Avec ces entrepôts qui offrent une liberté de chargement et de déchargement, il devient plus facile de choisir le meilleur moment de la journée pour effectuer les livraisons. L’on pourra ainsi éviter les embouteilles dans les grandes agglomérations, surtout aux heures de pointe.

La création de points relais

Une autre solution pour rendre agréable sa logistique du dernier kilomètre est la création de points de relais. En effet, il s’agit d’espaces de collecte associés à un réseau de distribution qui permet de livrer au consommateur final les biens qu’il a achetés. Cette solution très économique car le local à utiliser est celui de l’entreprise. Aussi, cela épargne du déploiement de gros véhicules de livraison dans la ville car, c’est le client lui-même qui vient chercher la marchandise qu’il a commandée. En plus d’être moins coûteuse, la création de points relais a un impact positif sur l’environnement et s’inscrit parfaitement dans la démarche RSE.

Les consignes à colis

Le recours aux consignes à colis peut également constituer une solution pour rendre plus agréable la logistique du dernier kilomètre. En effet, il s’agit d’automates qui se constituent de cases ou petits box à l’intérieur desquels sont positionnés les colis. Ces automates disposent d’un terminal informatique qui permet au client de s’identifier à l’aide du code numérique ou un code QR afin d’obtenir son ouverture. Les codes d’accès aux consignes à colis sont fournis au client lors de l’achat de la marchandise et du choix de cette méthode pour recevoir son bien. Pouvant être déployées partout, les consignes à colis aident à réduire le coût de   la logistique du dernier kilomètre.

 

Comment bien gérer la logisitique du dernier kilomètre ?

Le développement du numérique a entrainé un boom au niveau de l’e-commerce. Qui dit e-commerce, dit livraison à domicile de marchandises et donc logistique du dernier kilomètre. En effet, dans la chaine logistique, le dernier kilomètre est l’étape la plus cruciale. Différentes méthodes d’entreposage et de transport répondant aux enjeux de la gestion du dernier kilomètre sont aujourd’hui proposées par des prestataires.

Que savoir de la logistique du dernier kilomètre ?

La logistique est une partie du processus de la chaîne d’approvisionnement qui assure la gestion des flux directs et inverses. Le terme « dernier kilomètre » fait référence aux derniers kilomètres parcourus par le produit à livrer au client. En effet, plus le produit se rapproche de son point de livraison final, plus le coût de sa manutention augmente.  En somme, la gestion de la logistique du dernier kilomètre permet d’optimiser la gestion des flux physiques et la gestion des stocks de marchandises.

Quelles solutions pour mieux gérer la logistique du dernier kilomètre ?

La logistique du dernier kilomètre est une problématique apparue avec le développement de l’e-commerce. Les entreprises peuvent s’occuper de leurs propres livraisons ou faire de l’externalisation logistique. Les méthodes pour répondre aux attentes des consommateurs évoluent constamment. Au nombre de ces méthodes, nous avons :

  • les points de relais
  • la mutualisation du fret
  • l’utilisation des véhicules écologiques (électriques ou hybrides)
  • la création d’espaces logistiques urbains (ELU).

Les points de relais sont des espaces aménagés en  périphérie des villes et qui permettent de distribuer les produits dans la ville. Quant à la mutualisation de fret, elle permet l’acheminement des colis vers les clients de plusieurs sociétés par le biais d’un seul transporteur. La gestion de la logistique du dernier kilomètre engendre des coûts de livraison énormes. La création d’ELU situés en ville est une solution pour faire des économies sur les dépenses. Et puisqu’un autre problème auquel on doit faire face est celui de la pollution, il est idéal d’utiliser des véhicules plus écologiques que ceux classiques.

À cette liste de solutions pour la gestion de la logistique du dernier kilomètre, s’ajoutent aussi le drive. C’est le mode de livraison préféré des e-shoppers. Il consiste à faire des courses sur internet dans un magasin ou entrepôt. Ensuite, il faut récupérer les produits commandés dans le drive (véhicule préparé pour ce mode de livraison) le plus proche géographiquement.

En outre, de nombreuses solutions continuent d’être expérimentées notamment la livraison par les airs (usage de drones) ou par les triporteurs électriques.

 

La logistique du dernier kilomètre, une notion très importante

De nombreux facteurs participent à la réussite d’une activité commerciale de même qu’à la satisfaction de la clientèle. Parmi eux, se trouve la logistique du dernier kilomètre dans le secteur de la grande distribution. Elle est relative à la gestion des stocks et au service de livraison et représente une notion à prendre en compte par tout commerce.

CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LE DERNIER KILOMÈTRE

Le dernier kilomètre est un concept utilisé généralement dans le commerce. Il désigne l’étape finale de l’acheminement des marchandises vers les clients. La logistique dernier kilomètre est un processus qui présente des aspects différents en fonction des caractéristiques de chaque entrepôt. Cela varie aussi selon le type d’organisation :

  • B2B : marchandise destinée à une usine
  • B2B : marchandise destinée à un magasin de stock
  • B2C : marchandise destinée au consommateur final.

Dans le premier cas, le dernier kilomètre a rapport à la fourniture de matériels dans un processus de production. Dans le deuxième cas, le dernier kilomètre traduit la livraison faite à un magasin qui doit commercialiser les marchandises. Enfin, dans le dernier cas, il s’agit de la livraison directe au client ou à une destination qu’il aura lui-même donnée.

QUEL RAPPORT ENTRE LE DERNIER DE KILOMÈTRE ET LA SATISFACTION DU CLIENT ?

Il est de notoriété publique que la plupart des  consommateurs ne passent plus de commandes auprès de prestataires qui ne les ont pas satisfaits par le passé. C’est pour cette raison qu’il est important que les transporteurs ne laissent aucune faille subvenir au cours des livraisons, en l’occurrence pendant le dernier kilomètre.

Malheureusement, quelquefois des imprévus peuvent surgir lors du processus de livraison. En effet, certaines marchandises fragiles peuvent s’endommager. Dès lors, les entrepôts de livraison devront s’assurer d’une meilleure gestion de la logistique pour éviter tout quiproquo. En cas de défaillances, lors du transport routier, les agents devront entreprendre avec diligence des démarches en vue du rétablissement de l’ordre des choses.

COMMENT OPTIMISER LE DERNIER KILOMÈTRE DE LA CHAÎNE DE LIVRAISON ?

La livraison des marchandises de l’entrepôt vers un lieu donné implique des coûts et des délais variés. Cela est fonction de la distance entre le lieu de départ et le lieu de destination de la marchandise. En considérant cet aspect des choses, l’idéal est de disposer d’un centre de stockage à proximité des principaux clients. Certaines entreprises disposent d’entrepôts proches des clients. D’autres, en revanche, s’allient à des agents de relais pour expédier des marchandises vers les clients. Quelle que soit la distance, le dernier kilomètre doit s’appuyer sur les relations entre entreprises pour gérer la livraison des marchandises ; d’où la gestion mutualisée des approvisionnements.

 

Découvrez le concept de dernier kilomètre en logistique

Le terme ‘‘dernier kilomètre’’ est employé pour la première fois dans le contexte des télécommunications. Il désigne la dernière branche des télécommunications fournissant des services aux clients. Il  est aujourd’hui utilisé en logistique, notamment dans l’e-commerce. Le dernier kilomètre est un concept novateur comprenant un mode opératoire avantageux mais générateur de nombreux défis à relever.

Clarifications du concept de dernier en logistique

Dans l’e-commerce où la rencontre de l’offre et de la demande a lieu en ligne, la logistique du dernier kilometre trouve sa place dans les domaines de la logistique et du transport. Le concept du dernier kilomètre désigne en effet la dernière étape de la chaîne logistique. Cette étape sanctionne le processus de livraison des marchandises vers le lieu de destination indiqué par le client. Compte tenu de la variété des chaînes logistiques, le concept du dernier kilomètre en logistique peut revêtir des aspects différents.

En fait, le dernier kilomètre couvre la gestion des stocks, la fourniture du matériel d’un processus de production… Cela concerne également la livraison de pièces détachées ou de rechange à l’usine quand il s’agit des chaînes logistiques de production (B2B). Il s’étend à l’approvisionnement des stocks des magasins dans la logistique de distribution destinée aux magasins physiques (B2B). Le concept du dernier kilomètre comprend aussi la livraison directe au client ou dans un point relais lorsqu’on est dans le cadre des Supply Chains. À noter que les Supply Chains sont axées sur le consommateur final et le secteur du commerce de détail (B2C).

Mode opératoire de la logistique du dernier kilomètre

La logistique du dernier kilomètre s’opère par transport ou acheminement des marchandises. Le transport part du lieu d’approvisionnement ou de stockage vers le domicile ou le lieu de travail de l’acheteur ou tout autre lieu indiqué par ce dernier. C’est donc un mécanisme assuré par le vendeur qui s’appuie sur les prestataires que sont les transporteurs. On parle à cet effet d‘externalisation logistique sauf si le transport est assuré par la logistique du vendeur.

Les défis de la logistique du dernier kilomètre

Le concept du dernier kilomètre engendre un flux physique important qui se manifeste par une grande distribution à travers le transport routier. Il se pose d’une part, un problème de gestion des flux de la circulation au-delà d’énormes travaux d’entreposage ou de manutention en entrepôt. Hormis les défis en termes de circulation, se pose d’autre part un problème environnemental. En fait, les différents moyens de transport utilisés sont d’importants vecteurs de pollution.

 

Comment créer des contenus SEO efficaces ?

Le SEO (Search Engine Optimization) définit l’ensemble des techniques d’optimisation pour les moteurs de recherche. Proposer un contenu SEO efficace vous permettra non seulement de faire connaître votre site internet sur la toile, mais également d’accroître vos revenus. Pour y arriver, plusieurs étapes sont à suivre.

 

 

 

Continue reading « Comment créer des contenus SEO efficaces ? »